La colonne du leadership est le deuxième sous-ensemble qui compose un groupe ou une organisation. Il est la fonction la plus en vue lorsqu’il s’agit d’apprécier la qualité du fonctionnement d’une structure. De fait lorsqu’une structure est affectée dans son fonctionnement par des difficultés chroniques ou récurrentes, l’observateur pense d’abord  au leadership, puis au leader lui-même, son style, ses atouts ainsi que ses déficiences.

Leadership et leader

Le leadership est la fonction, et le leader, celui qui assure cette fonction.

Comme par hasard, la colonne ‘leadership’ est positionnée dans le tableau d’Elliot Fox, entre l’Environnement, qui est à l’extérieur de la structure et la structure elle-même. Le leader de par cette position est ainsi celui qui doit en permanence porter son regard sur l’Environnement, afin d’y détecter l’élément stratégique au temps T, et, en même temps, être responsable du bon déroulement de l’activité, des règles de fonctionnement, ainsi que du bien être des personnes au sein de la structure.

En conséquence, le leader se doit d’être conscient de deux choses :

  • D’abord de la manière dont il exerce son leadership, assume ses responsabilités, et s’assure de l’efficacité des actes qu’il pose.
  • Ensuite, la manière dont il prend en compte la culture existante dans la structure, et telle qu’elle a été influencée par ses prédécesseurs encore vivants ou non.

Les trois (3) aspects du leadership

L’apport de la Théorie Organisationnelle de Berne par rapport au leadership est que le leadership se décompose en trois autres fonctions qui sont celles du Leader Responsable, du Leader Effectif et du  Leader Psychologique.

Le Leader Responsable est le responsable en titre, c’est celui qui a été officiellement nommé pour diriger la structure et qui la représente auprès de toutes les instances. C’est également le manager qui occupe la position de leader dans l’organigramme.

Le Leader Effectif est celui vers lequel l’équipe se tourne pour résoudre les problèmes techniques liés au travail. C’est celui qui est reconnu pour ses compétences techniques dans le domaine d’activité concerné et donc la personne à qui l’on s’adresse lorsqu’un problème grave et urgent se pose, afin de recevoir guidance et instructions. Une caractéristique essentielle du leader effectif est de connaître l’élément stratégique de l’Environnement, de la maîtriser, et de pouvoir adapter son entité à cet élément clé.

Existe-t-il dans le groupe, l’organisation ou l’entreprise, une personne neutre, charismatique qui sait se mettre au-dessus de la mêlée et à qui chacun peut s’adresser lorsqu’il rencontre un problème personnel ? C’est le Leader Psychologique. Par sa capacité à prendre de la hauteur par rapport aux intérêts de l’entreprise et à adopter un autre cadre de référence, il est apte à jouer le rôle d’arbitre entre les intérêts de la structure et ceux des membres.

Peu de structures accordent de l’importance à la désignation d’un Leader Psychologique, ce qui est une erreur, car l’absence d’un Leader Psychologique désigné ou reconnu en tant que tel, peut causer une accumulation de rancœurs ou de frustrations, dès lors que les membres n’ont personne à qui confier leurs ressentis principalement en relation avec leur évolution dans la structure. Surtout lorsque le Leader Responsable n’est pas facilement accessible.

Prochainement nous aborderons la question de la puissance et de l’efficacité du leadership.

Share This